Comment préparer un voyage de huit mois

Partir en voyage pendant huit mois ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Avant de se décider, on prend en général le temps de la réflexion, et surtout on fait plein de recherches en ligne. Voici en résumé comment ça s’est passé pour nous.

Une chose était claire depuis le début pour nous, c’était la destination : l’Amérique Latine. Malgré ça, il nous a fallu pas mal de temps pour savoir quand et combien de temps on voulait partir. Au final, trois éléments ont fini par nous décider:

  • Caroline voulait absolument être au Mexique pour Dia de muertos (le 2 novembre)
  • Le contrat de Paolo finissait fin mars
  • Paolo voulait absolument visiter la Patagonie avant l’hiver (qui commence en mai-juin dans l’hémisphère sud)

Et voilà, la décision était prise : un voyage de huit mois, de l’Argentine jusqu’au Mexique!

Comment établir un budget et un itinéraire?

Pour commencer, on voulait savoir combien allait nous coûter le voyage et pour ça, on avait besoin d’avoir une idée un peu plus précise de notre itinéraire. C’est à ce moment-là qu’on a commencé à mettre le nez dans notre collection de guides de voyage. La lecture nous a rendus encore plus impatients qu’on ne l’était déjà! On a aussi décidé d’imprimer une grande carte d’Amérique Latine, qu’on a accrochée sur notre mur et où on a pointé tous les endroits qu’on ne voulait pas manquer. C’était super fun à faire!

voyage carte
Quoi de mieux qu’une carte faite maison pour tout mettre à plat?

Peu de temps après, nous avons trouvé un site très utile, le planificateur. On peut y créer son propre itinéraire, en mettant le nombre de jours passés à chaque étape et le temps nécessaire pour y arriver. Ça permet aussi d’avoir une estimation du budget à prévoir ainsi que les périodes de l’année conseillées pour visiter chaque endroit. Il y a pleins d’autres fonctionnalités trop cool et ça nous a énormément aidé pour préparer notre itinéraire et notre budget!


Les éléments que nous avons pris en compte pour planifier le voyage et faire notre budget :

  • Le coût de la vie (avec le planificateur)
  • L’assurance
  • Les frais bancaires
  • Les vaccins
  • Les billets d’avion
  • Les autres transports
  • L’équipement (chaussures de randonnée, sac à dos et matériel technique)

L’assurance pour le voyage

On a comparé pas mal (beaucoup) d’assurances avant de faire notre choix. C’était l’occasion pour Caroline de faire un joli petit tableau Excel! (Elle est un peu accro à Excel…)

Dans la comparaison, nous avions également inclus nos cartes de crédit françaises. On a pu se rendre compte que les assurances sur les cartes visa Premier et Mastercard Gold offrent une très bonne couverture, mais qui est limitée seulement aux trois premiers mois du voyage.

Pour les 5 mois de voyage restant, nous avons choisi de prendre l’assurance Chapka Cap Aventure car c’était celle qui offrait la meilleure couverture pour un prix très raisonnable. Leur site web est facile d’utilisation et les informations sont faciles à trouver. En plus, ils répondent toujours rapidement à nos questions.

Ils ont aussi d’autres assurances qui correspondent à chaque besoin : voyage humanitaire, permis vacances-travail, voyage de moins de trois mois, etc.

Les banques et les cartes de crédit

Pendant les longs voyages, les frais bancaires peuvent affecter le budget de manière considérable. Nos banques prennent des frais pour toutes les opérations qui ne sont pas en euros alors on a essayé de trouver une option moins coûteuse et ça signifie… Un nouveau tableau Excel !

Après beaucoup de comparaisons, nous avons jeté notre dévolu sur les néo-banques Revolut et Max. On préfère avoir deux cartes différentes que l’on peut utiliser à l’étranger au cas où une des cartes est perdue ou volée.

Pour avoir la carte Revolut, il faut payer 6 euros pour la faire livrer, ensuite il suffit de mettre de l’argent dessus (top up) et on peut payer dans plus de 150 monnaies différentes avec le taux de change en cours. Petit inconvénient pour les personnes ayant une Mastercard Gold (comme Paolo) : Revolut peut prendre un pourcentage pour recharger.
Tous les autres moyens pour recharger la carte sont gratuits! La seule autre limite qu’on a trouvée pour Revolut, c’est qu’on ne peut retirer que 200 €/mois sans frais. Or on va aller dans beaucoup de pays où on paie plus souvent en liquide que par carte alors tout de suite, 200€ ça semble peu!

Alors on a continué à chercher et on a trouvé Max, un agrégateur de de carte complétement gratuit. Ça signifie qu’il est possible d’associer cette carte avec toutes les autres cartes que l’on a. Et le plus cool, c’est qu’en utilisant Max, on ne paye aucun frais, même hors de la zone euros et c’est exactement ce qu’on voulait! L’application sur le téléphone a encore besoin d’améliorations mais sinon, c’est de loin la meilleure option. À noter que Max est seulement disponible pour les personnes vivant en France.

La carte N26 est aussi une option intéressante. Elle aurait été notre carte n°2 si on n’avait pas opté pour Max.

Les vaccins

Suivant la destination de ton voyage, tu devras peut-être faire des vaccins. On te recommande de parler de ton projet de voyage avec ton médecin. Il/Elle pourra te montrer le centre de vaccination le plus proche. On en a profité pour vérifier avec le nôtre qu’on était bien à jour pour tous les vaccins recommandés en Europe. Au centre de vaccination, on a fini par faire les vaccins suivants:

  • La fièvre jaune
  • La fièvre typhoïde
  • L’Hépatite A

Bien que les conseils du centre de vaccination n’aient pas été aussi détaillés que ce qu’on attendait, le personnel a pris le temps de répondre à toutes nos questions. Une de nos questions concernait le vaccin contre la rage. En cherchant en ligne, on avait trouvé tout et son contraire concernant la nécessité de faire ce vaccin. Ils nous ont expliqué que si on ne pensait pas faire d’excursions dans des endroits très isolés et aventureux, alors il n’était pas nécessaire de le faire. Dans tous les cas, vaccins ou pas, si on se fait mordre par un animal, il faut aller directement à l’hôpital le plus proche et prendre le traitement contre la rage.

voyage vaccination certificat
Nos certificats internationaux de vaccination, prêts pour le contrôle!

Assure-toi d’avoir ton carnet international de vaccination avant de partir! on pourrait te le demander au moment de passer la frontière!

Les vaccins nécessaires dépendent beaucoup du voyage, des activités prévues et de chaque personne alors assure-toi de vérifier avec ton médecin ce dont tu auras besoin!

Les billets d’avion

Comme on avait prévu de visiter l’île de Pâques et les îles Galapagos, on savait qu’on devrait prendre l’avion plusieurs fois pendant le voyage. Une fois l’itinéraire trouvé, on a pu faire une estimation du prix des billets sur un comparateur de vol.

On a beaucoup hésité entre acheter directement nos billets en utilisant un comparateur de vol du type Skyscanner ou Google Flights ou alors contacter une agence de voyage. La première option nous obligeait à attendre pour acheter certains billets qui n’étaient pas encore disponibles. Après quelques recherches, on a décidé de contacter trois agences de voyage spécialisées dans les longs voyages et les tours du monde.

L’une d’entre elles, Zip World, nous a vraiment convaincus avec le prix proposé et leur capacité à répondre très rapidement à toutes nos questions. Nous leur avons demandé de faire des changements sur leur proposition au moins six ou sept fois avant d’accepter. Ils ont toujours répondus dans les heures suivantes et parfois même en soirée! Le prix que nous avons fini par payer était beaucoup moins élevé que si nous avions acheté les billets par nous-même. En plus, leur site internet est très clair et ça simplifie beaucoup la vie d’avoir tous nos billets au même endroit!

Notre équipement

Nous allons avoir un style de vie nomade pendant huit mois, alors on ne peut pas emmener trop de choses avec nous. Plus le sac est grand, plus il est compliqué de se déplacer, d’autant qu’un sac ne reste jamais à moitié plein. Avec notre expérience sur le chemin de Compostelle, on s’est dit qu’un sac à dos de 50L devrait être assez grand et pas trop lourd même en le remplissant à fond (on vise un poids maximum de 12 kilos chacun). Pour réussir à tout faire entrer dans notre sac à dos, on a donc pris des affaires légères et versatiles.

Au cours du voyage, nous rencontrerons tous type de temps et de saisons. On a donc placé en haut de liste les vêtements adaptés à la fois pour les régions chaudes et froides. Les matières synthétiques représentent l’option la moins chère. En plus, ces matières sèchent vite et sont en général légères. Mais elles ont un gros problème : elles sentent très mauvais! Il suffit de les porter quelques heures (voire moins) pour que les gens autour commencent à prendre leurs distances.

unbound merino shirt
La laine de mérinos, une matière fantastique pour les voyageurs

Alors on a cherché des options alternatives au synthétique et on a trouvé la laine de mérinos. Beaucoup d’entreprises ont commencé à utiliser cette matière, principalement pour leurs collections sport. La laine de mérinos ne sent pas, sèche relativement rapidement et régule la température du corps. C’est une matière encore assez chère mais ça vaut le coup d’y mettre le prix. Pour éviter de se balader avec des vêtements de sports pendant huit mois, on a opté pour les T-Shirts et chaussettes de Unbound Merino. Un look décontracté, parfait pour visiter!

Nous avons également choisi nos vêtements en pensant à notre santé. Caroline a la peau sensible. Elle peut être blanche ou rouge mais ne passe jamais par l’étape bronzée. De plus, elle a un fort risque de cancer de la peau à cause de ses nombreux grains de beauté. Mais même sans avoir une peau sensible, tout le monde devrait protéger sa peau du mieux possible. C’est particulièrement vrai quand on va dans des pays très ensoleillés, en haute altitude ou en Patagonie où la couche d’ozone est plus fine. Nous avons donc recherché des vêtements qui bloquent les rayons du soleil et nous avons découvert que la laine de mérinos a naturellement des propriétés anti-UV!
Si c’est pas magnifique !

Enfin, nous voulons aussi nous protéger des moustiques et autres insectes le mieux possible. Et non, la laine de mérinos ne repousse pas les moustiques (ça aurait été la matière parfaite!). Il y a deux possibilités en matière de protection contre les insectes : laver ses vêtements avec un anti-moustique ou utiliser des vêtements spéciaux. On a donc acheté des pantalons à travers lesquels les moustiques ne peuvent pas passer, comme ceux que proposent Craghopper. On lavera le reste des vêtements avec un anti-moustique.

Pour protéger la peau qui reste exposée, on a trouvé une crème solaire/anti-insectes chez CarePlus. Elle nous protégera à la fois du soleil et des piqûres!

careplus crème solaire antimoustique
Le soleil peut vite devenir un problème, les moustiques n’en parlons pas… C’est mieux de se protéger contre les deux!

Comme tu peux t’en douter, on ne va pas emmener que des vêtements avec nous. Voici quelques autres objets essentiels que l’on emmènera:

  • Des bouteilles avec filtre à eau : pas besoin d’acheter de bouteilles en plastique, c’est économique et bien plus écoresponsable. On a été conquis par les Katadyn BeFree. Elles sont légères et ne prennent pas de place quand elles sont vides.
  • Une pompe Katadyn pour filtrer l’eau et être prêt en toute situation!
  • Des sacs à dos pliables et légers: on en trouve des supers qui ne prennent aucune place quand ils sont pliés et qui sont parfaits pour les balades en journée.
  • Des poches cachées: pour avoir un peu d’argent en sécurité à tous moments.
  • Des housses de protections pour nos sac à dos: Pour utiliser dans l’avion ou dans le bus. Sur le long terme, c’est bien plus pratique (et économique) que de les enrouler de plastique à chaque voyage en avion. Il est aussi possible de les fermer avec des cadenas.
  • Un appareil photo résistant à l’eau, aux chocs et aux intempéries (Olympus Tough TG-5) avec un petit tripode flexible : pour ramener plein de souvenirs de notre voyage.
  • Une batterie externe : pour ne jamais être à plat. La nôtre a même un panneau solaire!
  • Un adaptateur universel : les prises peuvent changer d’un pays à l’autre.
  • Du savon et du shampoing solides. Bien plus facile à emporter que des bouteilles et vous pouvez aussi les utiliser pour laver vos vêtements.
  • Des serviettes en microfibre. “La serviette est sans doute l’objet le plus vastement utile que puisse posséder le voyageur interstellaire”
  • Une coupe menstruelle pour Caroline: hygiénique, pratique et bon pour l’environnement.
  • Des lampes frontales : Pour pouvoir commencer nos randonnées avant l’aube et trouver le spot parfait pour regarder le soleil se lever.
  • Un jeu de carte pour passer le temps pendant nos nombreuses heures de bus.
  • Nos documents : En plus du passeport et du certificat international de vaccination, souviens-toi que si tu veux conduire, il te faudra peut-être un permis de conduire international. On a aussi scanné tous nos documents et tous mis en ligne pour y avoir accès facilement.
  • Un kit de premiers secours avec les médicaments de base.
Katadyn filtre eau
Suivant où tu vas, tu pourrais avoir besoin de filtrer ton eau.

Voici quelques sites internet et blogs qui nous ont aidés dans notre préparation :

  • Tour du mondiste : On y trouve des conseils sur tout, du budget jusqu’à l’équipement.
  • Voyage de miel : Un de leurs articles sur ce qu’il faut mettre dans son sac à dos pour un tour du monde.
  • Alex Vizeo blog : Des bons conseils pour les longs voyages de la part de quelqu’un qui connait bien le sujet.
  • Les globe blogueurs : Un budget détaillé de leur voyage de 10 mois en Amérique Latine.

Tu veux des informations plus spécifiques sur notre équipement ? Tu as d’autres questions? N’hésites pas à nous écrire un commentaire ci-dessous!
As-tu un objet que tu emmènes toujours en voyage?
Pour nous, Paolo emmène toujours ses écouteurs pour écouter sa musique et Caroline ne part jamais sans sa figurine de Toad pour lui faire découvrir le monde.

Pour ne pas perdre le fils de nos aventures, abonne-toi à notre newsletter!

2 réponses sur “Comment préparer un voyage de huit mois”

    1. En effet, on a passé pratiquement un an à organiser le voyage et créer le blog, le soir après le travail. Mais le jeu en vaut la chandelle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.