5+1 randonnées dans le Parque Nacional de los Glaciares

Le Parque Nacional de los Glaciares est un parc argentin de plus de 7000 km² situé dans le sud de la Patagonie. Comme son nom l’indique il héberge plusieurs glaciers: le plus grand d’entre eux, le Viedma, couvre une surface de 977 km², soit l’équivalent de 9 fois la surface de Paris ! Les villes les plus connues dans le coin sont El Calafae et El Chalten. La première est connue pour être la plus proche du Perito Moreno, un glacier impressionnant et facilement accessible par la route. La seconde, quant-à-elle, est la capitale du trekking.

Nou avons passé une semaine à El Chalten. Nous n’avons fait que des randonnées à la journée car nous n’avions pas emmené de tente et que c’était bientôt l’hiver. Mais même en se limitant aux petites randonnées, il y a de quoi s’occuper ! La première chose à faire en arrivant à El Chalten, c’est de passer au centro de visitantes. Dans le centre, on te donne un bon aperçu des différents sentiers existant, en anglais ou en espagnol selon ta préférence. Tu peux aussi te renseigner sur la météo pour les prochains jours, et on te donnera une carte avec les principaux sentiers à faire! Souvient-toi que la météo peut changer rapidement en montagne, et les fortes rafales de vents peuvent rendre certaines randonnées dangereuses. Le site web wind guru est également un bon moyen de vérifier la météo sur les différents sentiers.

Les sentiers sont très bien maintenus et signalés, donc commençer à marcher avant le lever du soleil n’a jamais été un problème pour nous. Voici 5 randonnées que tu peux faire à El Chalten (plus un bonus!)

Laguna de lo Tres

Laguna los tres glaciares
La laguna de los Tres avec le Fitz Roy au fond.

Durée (seulement aller): 4 heures
Difficulté: Moyenne/Difficile

La Laguna de los Tres est probablement une des randonnées les plus connues à El Chalten. Et avec raison: la vue sur le fitz Roy au bout du chemin est incroyable.

Le sentier, signalé comme “Senda Fitz Roy” au départ, commence à la fin de l’avenue San Martin, l’avenue principale de la ville. Il commence par une montée de 1km jusqu’au premier point de vue sur la rivière Las Vueltas. 3Km plus loin, on arrive au mirador Fitz Roy, un magnifique point de vue sur la montagne si connue. Nous avons commencé à marcher plus d’une heure avant le lever du soleil afin de voir la montagne se teinter de rouge avec les premiers rayons du soleil. C’était une expérience incroyable. Les quelques personnes présentes là-bas avec nous se tenaient dans un silence presque religieux. Si la météo le permet, n’hésite pas à faire de même, ça vaut vraiment le coup!

lever soleil Fitz Roy
Lever de soleil sur le Fitz Roy depuis le point de vue pendant la randonnée à laguna de los Tres.

Après le mirador, le sentier devient plus plat. Pendant les cinq kilomètres qui suivent, on marche le long d’étangs, de petites rivières et d’un camping gratuit pour les personnes qui veulent passer la nuit dans le coin. Jusqu’à arriver au fameux dernier kilomètre.

Pendant ce dernier kilomètre, on gagne 400m d’altitude, soit plus de la moitié de ce qu’on gagne pendant toute cette randonnée. Pas besoin d’escalader, mais l’ascension reste ardue. Prend ton temps et souvient-toi que la fin n’est plus très loin.

Après ce dernier effort, la récompense est agréable. On arrive sur la laguna et derrière on voit le Fitz Roy dans toute sa splendeur. On ne peut pas se trouver plus proche de lui à moins de l’escalader. S’il te reste un peu de force, tu peux contourner la laguna sur la gauche pour apercevoir la laguna Sucia. Bien qu’il soit impossible de l’atteindre, on a un beau point de vue dessus.

Laguna Torre

Durée (seulement aller): 4 heures
Difficulté: Moyenne

Laguna Torre glaciares
Laguna Torre avec, au fond, le pic du même nom.

Cette randonnée fait la même longueur que celle de Laguna de los Tres, mais elle est plus simple car il n’y a pas de grand dénivelé. On commence en montant, jusqu’au mirador Torre (2,5 km). Du mirador, on peut voir une partie du Fitz Roy et surtout, le pic Torre. Le reste du sentier se fait le long d’un bois, et ne monte pratiquement plus.

Huemul
Un huemul mâle, reconnaissable à ses bois.

Autour du huitième kilomètre, en marchant le long d’une rivière, nous avons eu la chance incroyable de croiser un famille de huemuls. Les huemuls sont une sorte de cerf de Patagonie, dont la population n’a cessé de décroitre ces dernières années. C’est maintenant une espèce en danger. Nous avons pus voir un mâle, une femelle et un faon traverser la rivière en toute tranquilité. Plus tard, nous avons raconté notre rencontre à des gardiens du parc super enthousiastes. Si vous aussi vous avez la chance d’en croiser, n’hésitez pas à faire de même, pour les aider à garder une base de donnée à jour sur ces magnifiques animaux.

La laguna Torre est différente de celle de los Tres. Pour commencer, tout était gelé lorsqu’on est arrivé. Il y avait des icebergs qui flottaient, contribution du glacier qui se trouve de l’autre côté de la lagune. Une fois arrivé, on peut choisir de rester au bord de la lagune, ou de continuer jusqu’à un point de vue sur le glacier. Pour cette deuxième option, il faut alors marcher le long de la lagune sur la droite. Cette parti est très exposée au vent. Contrairement à tous les autres sentiers que l’on a suivi à El Chalten, on a eu un peu de mal à suivre cette dernière partie. A un moment, il y avait deux chemins parallèles. Nous avons juste continué jusqu’à ce qu’on ait une belle vue sur le glacier.

Loma del pliegue tumbado

Durée (seulement aller): 4 heures
Difficulté: Moyenne

Loma Pliegue Tumbado
Vue sur un Fitz Roy nuageux, juste quelques kilomètres avant de devoir nous arrêter.

Le sentier commence derrière le centre de visitantes. On gagne 1000m d’altitude en 10 km. Ca peut sembler beaucoup mais il n’y pas de partie vraiment pentue. Le chemin monte de manière régulière pendant 10km. La vrai difficulté de ce sentier, c’est le vent.

C’est le seul sentier où les kilomètres ne sont pas indiqués. Au troisième kilomètre, on trouve un croisement, bien indiqué heureusement. En suivant le chemin indiquant Loma del Pliegue tumbado, on arive rapidement dans un bois. Les derniers kilomètres se font néanmoins dans un espace sans aucun arbre. En arrivant dans cette dernière partie, on a eu des rafales de vent tellement fortes qu’on a dû s’arrêter plusieurs fois pour ne pas perdre l’équilibre. On a également du s’arrêter pour pouvoir repérer le chemin car de la neige commençait à tomber. Au final, nous nous sommes arrêtés à seulement un ou deux kilomètres de la fin, où on aurait eu un point de vue sur plusieurs glaciers. On ne voulait pas risquer de se fouler une cheville dès le premier mois de notre voyage, on a encore pas mal de marche qui nous attend dans les prochains mois !

Miradores

Durée (Totale): 2 heures
Difficulté: facile

Miradors El Chalten
Vue sur la steppe patagonienne depuis un des deux mirador à côté d’El Chalten.

Il y a deux miradors derrière le centro de visitantes. Un qui donne sur El Chalten, et l’autre sur la steppe patagonienne. Il n’y a qu’un seul sentier pour y aller, qui bifurque seulement à la fin. Dès le début on a une bonne idée de la montée qui nous attend : elle n’est pas très grande. En deux heures, on à le temps de faire les deux miradors, prendre plein de photos et revenir au point de départ. La vue sur la steppe est la plus impressionnante selon nous : une étendue qui semble infinie, sans aucun signe de présence humaine… c’est vraiment beau!

Chorrillo del salto

Durée (Totale): 2 heures
Difficulté: très facile

Chorrillo Salto
La cascade à la fin de la randonnée. On devine à la couleur des arbres que l’automne était déjà bien entammé.

Le sentier commence au même endroit que celui pour laguna de los Tres. Il longe la route, en la traversant par moment. Le sentier est très facile, sans montée ou descente particulière. On arrive à une jolie cascade dans les bois. Il est également possible d’arriver en voiture jusqu’à la cascade.

Bonus: minitrekking sur le glacier Perito Moreno

Durée: journée entière

Perito Moreno Glaciares
Le front du glacier Perito Moreno glacier, vu depuis les passerelles.

Pourquoi bonus? Premièrement, car c’est la seule randonnée qui n’est pas gratuite. Il te faudra passer par une agence. Ensuite, parce que le trek ne se trouve pas à El Chalten mais à El Calafate.

Il y a seulement une agence qui a l’autorisation d’organiser des randonnées sur le glacier: Hielo y Aventura. Le Minitrekking coûte 4 500 pesos. Il y a également la possibilité de faire une autre excursion plus chère qui s’appelle le Big Ice et qui permet de passer plus de temps sur le glacier mais l’expérience du minitrekking paraissait déjà tellement bien, on n’avait pas l’impression d’avoir besoin de plus de temps sur le glacier.

Tôt le matin, un bus passe chercher les participants à leur hôtel à El Calafate. Il y a la possibilité d’arriver au glacier par ses propres moyens, ce qui permet de réduire le coût de l’excursion. Mais dans ce cas, tu passes à coté des explications du guide sur le glacier, ainsi que sur la faune et la flore du parc. Ces informations se sont révélées très interessantes. De plus le bus s’arrête également pour pouvoir observer le soleil se lever sur le lac Argentino.

L’entrée du parc (700 pesos), n’est pas inclue dans le prix de l’excursion et doit être payée directement dans le bus. Très vite, on commence à apercevoir le glacier. c’est avec émotion qu’on l’a regardé devenir de plus en plus gros au fur et à mesure que le bus s’en approchait.

Le bus nous laisse sur la rive où l’on prend un bateau. Même s’il fait froid dehors, ça vaut le coup de rester dehors afin de profiter au mieux de la vue. On peut apercevoir le glacier se rapprocher. Chaque détail de la glace apparait et avec un peu de chance, on peut même voir un morceau se détacher et tomber dans le lac.

Une fois arrivé, on laisse les sacs à dos dans un refuge et on suit le guide. C’est le moment de vérifier que tu as bien tes gants ou de demander au guide pour qu’il t’en prête.

Glaciar marche
Marcher sur un glacier c’est incroyable !

Après une petit marche de 20 minutes, le moment arrive de mettre les crampons ! Les guides s’en charge et t’expliquent ensuite comment marcher avec. Rien de bien compliqué, il faut juste un poil d’entrainement. Et d’un coup, on se retrouve sur la glace. Les guides forment des groupes d’une vingtaine de personnes maximum et sont à deux pour encadrer chaque groupe. Pendant la marche, il n’est pas possible de prendre des photos pour des raisons de sécurité. Mais les guides savent où sont les beau points de vue et prévoient des arrêts réguliers pour qu’on puisse mitrailler de photos et profiter de toutes les nuances de bleu. La marche sur la glace dure une heure trente et c’est une expérience vraiment incroyable!

Après un déjeuner au bord de l’eau, on reprend le bateau pour aller aux passerelles. Pour ceux qui ne veulent pas faire le minitrekking sur le glacier, c’est la seule manière de pouvoir admirer le glacier. Depuis les passerelles, on a une belle vue sur le front de glace de 5 km et on est aux premières loges pour voir la glace se rompre. Certaines des chutes de glace que nous avons vues étaient énormes et impressionnantes, et il parait que c’est comme ça tous les jours! On entend beaucoup de chutes de glace sans les voir. En effet, beaucoup d’entre elles se passent à l’intérieur du glacier. Une belle fin pour un trek incroyable !

Pour ne pas perdre le fil de nos aventures, abonne-toi à notre newsletter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.