Puerto Madryn: Un lieu magnifique pour les amoureux des animaux

Avez-vous déjà entendu parler de Peninsula Valdés ? Ce n’est pas seulement une péninsule en Argentine mais également un parc naturel, connu pour sa faune. En haute saison, on peut voir beaucoup d’animaux comme les manchots, les lions de mer, les éléphants de mer, les orques et bien d’autres. Mais les plus impressionnants, et iconiques, de tous, ce sont les baleines. Nous y sommes allés en basse saison, quand il y a beaucoup moins d’animaux à voir. Mais excepté les baleines, on a quand même pu en voir beaucoup!

L’avantage de visiter la péninsule pendant la saison basse, c’est qu’il y a beaucoup moins de monde. On à presque l’impression d’avoir la péninsule juste pour nous quand on observe les animaux.

Pour explorer la péninsule, on te recommande de loger à Puerto Madryn. C’est une ville perdue au milieu de l’Argentine. Au premier abord, elle a l’air petite, mais c’est en fait la plus grosse ville de la région de Chubut. D’ici, il est très facile de louer une voiture ou de prendre un tour organisé auprès d’une des nombreuses agences du coin.
Ce n’est même pas la peine d’imaginer y aller à vélo: la péninsule est bien plus grande qu’elle n’y parait et elle est à 100km de la ville !

Après avoir analysé toutes les options, nous décidons d’explorer la péninsule en passant par une agence. Nous voulions être sûrs de voir le plus d’animaux possible et un guide devrait savoir mieux que nous où et quand les trouver.
Nous avons porté notre choix sur Cuyunco Turismo et nous avons passé un très bon moment!

Peninsula Valdes

Pour notre premier jour, le guide est venu nous chercher à notre airbnb pour une excursion à Peninsula Valdés. Nous n’étions que 4 pour cette excursion et le guide nous a dit qu’à cette période de l’année, on aurait la péninsule pratiquement juste pour nous. Nous commençons la visite par un arrêt obligatoire à l’entrée du parc pour payer l’entrée : 650 pesos par personnes.

Après ça, on se dirige vers un petit musée qui donne une assez bonne idée de tous les animaux qui se trouvent sur la péninsule. Une autre bonne raison de s’arrêter dans ce petit musée, c’est la présence de toilettes (plutôt rares dans le reste du parc). Si tu décide de venir par tes propres moyens, c’est également l’endroit où demander comment organiser sa journée pour voir le plus d’animaux possible.

Guanaco peninsula Valdes
Un des nombreux guanacos que nous avons croisés sur la route.

Après ce court arrêt, nous commençons notre voyage d’une heure trente pour arriver à punta Norte et les lions de mer. En chemin, on croise beaucoup de Guanacos. Ce sont des cousins des lamas et on les trouve dans toute la Patagonie. En général, ils s’éloignaient aussitôt que la voiture ralentissait. Mais après quelques essais, on a réussit à prendre quelques clichés plutôt réussis!

Lions de mer peninsula Valdes
La colonie de lions de mer de punta Norte.

Nous arrivons à punta Norte à marée haute. À cette période de l’année, à marée haute et avec beaucoup de chance, il est possible de voir les orques chasser les bébés lions de mer. Ils patrouillent la mer à la recherche de bébés lions de mer au bord de l’eau. Ils se jettent alors vers la plage, s’échouant pratiquement, pour les attraper. C’est apparemment très impressionnant à voir mais hélas, aucun orque ne patrouillais dans les environs ce jour-là. Au moins, les bébés lions de mer sont sains et saufs!

Après ça, nous avons suivit la côte de la péninsule jusqu’à Caleta Valdés où nous avons vu de jeunes éléphants de mer. Tous les adultes étaient déjà partis. Les plus jeunes se préparaient également à partir pour ne revenir que l’année suivante. Le guide nous a alors expliqué comment différencier les lions de mer et les éléphants de mer. Une manière rapide de le faire, c’est en cherchant les oreilles. Les oreilles des éléphants de mer sont pratiquement invisibles pour résister à une forte pression et ainsi, pouvoir plonger plus profond. Il nous a également appris comment ils se nourrissaient et se reproduisaient. C’était très intéressant.

Enfin, nous sommes allés à punta Delgada, dans le sud de la péninsule, pour voir des manchots. Beaucoup d’entre eux étaient déjà partis et le guide nous a dit qu’il s’agissait d’une petite colonie. On pensait donc qu’il serait difficile de les voir, mais la moitié de cette petite colonie représentait déjà 200 manchots. On a donc réussit à en voir plein, dont certains de très près!

Pour finir la journée, le guide a proposé que l’on s’arrête à puerto Piramides, la seule ville à l’intérieure de la péninsule. D’ici partent les bateaux pour observer les baleines ou les excursions de plongé. Mais ce n’était la saison pour aucune de ces deux activités. Au final, nous avons passé près de 5 heures dans la voiture ce jour-là. La péninsula Valdes est vraiment grande!

Pour notre deuxième journée à Puerto Madryn, on a décidé de faire un deuxième tour proposé par Cuyunco Turismo. Cette fois, nous sommes allés voir encore plus de pingouins et des dinosaures.

Trelew

Musée paléontologique
La salle des dinosaures dans le musée paléontologique de trelew.

Le tour a commencé à Trelew, avec la visite du musée paléontologique. Il ouvrait plus tard que prévu pour cause de jour férié (attention, ce n’est pas écrit sur leur site web!), nous avons donc dû revenir à la fin de la journée. Le musée n’est pas très grand mais il donne un bon aperçu de tous les fossiles trouvés en Patagonie. Nous savions que cette région était connue pour ses fossiles mais on était loin d’imaginer qu’il y en avait autant !

La Patagonie est aussi le lieu où a été trouvé le plus grand dinosaure, le Patagotitan. Pour pouvoir se faire une idée de sa taille impressionnante, il y a une réplique à la sortie de Trelew.

Patagotitan
La réplique du Patagotitan à la sortie de Trelew avec nous pour donner une echelle.

Punta Tombo

manchots punta Tombo
Quelques-uns des adorables manchots de punta Tombo.

Notre deuxième arrêt de la journée est à punta Tombo, qui abrite la plus grande colonie de manchots de Magellan. La colonie est située dans une Estancia privée. Les propriétaires ont donnés une partie de leurs terres afin de créer une réserve pour les manchots. Ces derniers reviennent à la réserve tous les ans et il peut y en avoir jusqu’à un million ! Au moment de notre visite, il y en avait seulement la moitié. Les autres étaient déjà partis à la recherche de nourriture pour ne revenir que quelques mois plus tard. Mais 500 mille manchots, c’est déjà beaucoup ! Il y en avait partout et ils étaient trop mignons quand ils marchaient!

Gaiman

Cette région a été colonisée par les gallois. Quelques-unes de leurs traditions sont encore présentes aujourd’hui, comme par exemple le thé gallois. C’est pour ce dernier que nous nous somme arrêté à Gaiman. Le thé est servit avec beaucoup de biscuits et de scones (miam!). Nous avons également marché dans la ville et nous avons vu une des toutes premières maisons construites par les colons.
Tout comme la journée précédente, nous avons passé pas mal de temps sur la route. C’était l’occasion pour le guide de nous expliquer en détail l’histoire de la région. Au final, le temps est passé rapidement.


Nous avons bien apprécié notre étape à Puerto Madryn ainsi que nos deux excursions avec Cuyunco Turismo. Notre seule déception, c’est de ne pas avoir vu de baleines. Mais en planifiant bien, on devrait avoir l’occasion d’en voir plus loin dans notre voyage. Et au final, avoir la péninsule pratiquement juste pour nous n’était pas désagréable du tout !

Et toi, as-tu déjà vu des baleines ? Où nous recommanderais-tu d’aller pour en voir?


Pour ne pas perdre le fils de nos aventures, abonne-toi à notre newsletter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.