San Gil : la capitale colombienne de l’aventure

Peu de temps avant de quitter Bogotá nous avons réalizé que le trajet jusqu’à Cartagena allait nous prendre plus de 22 heures de bus. Comme nous avions quelques jours de marge dans notre planning, nous avons décidé d’ajouter un arrêt en chemin. L’arrêt le plus naturel aurait été Medellín mais nous devions de toute façon y passer lors de nos derniers jours en Colombie pour prendre un vol pour le Guatemala. Nous avons donc demandé de l’aide en ligne et on nous a suggéré de nous arrêter à San Gil. On nous a présenté la ville comme le meilleur endroit pour faire des sports extrêmes et ça nous a tout de suite intéressés !

San Gil est une petite ville coincée au milieu des montagnes dans le centre de la Colombie, relativement proche du Venezuela. La région est pleine de rivières, canyons et forêts ce qui permet d’y pratiquer une grande variété de sports. C’est donc tout naturellement devenue la destination favorite des amateurs de sports extrêmes. Nous n’y avons passé que deux jours alors nous n’avons pas pu tous les essayer, mais voici déjà un retour sur notre expérience.

Le Rafting

Avec autant de rivières dans les alentours, ce n’est pas une surprise de voir le rafting dans les activités proposées. Trois rivières en particulier sont faites pour ce sport : Suárez, Fonce et Chicamocha. Il est d’aller faire du rafting dans chacune d’entre elles sans avoir d’expérience préalable dans ce sport. Les rivières de Fonce et Chicamocha sont faciles et peuvent être descendues en famille ou avec des enfants. En revanche, la rivière Suárez est plus compliquée, avec des rapides de catégories 5, les plus forts. Bien sur, c’est celui que nous avons choisi, même si nous n’avions jamais fait de rafting avant. Dans les autres rivières, les rapides n’excèdent pas la catégorie 3.

Les guides de Colombia Rafting avec qui nous avons fait notre excursion, nous ont donné une leçon complète sur la sécurité avant d’aller dans l’eau. Nous étions huit, divisés également sur deux canots, un pour les débutants et un pour les personnes ayant un peu plus d’expérience. Il y avait un guide sur chaque canot et un autre en kayak en support.

colombia rafting
Nous avons commencé par apprendre à secourir les personnes tombées à l’eau. Ça nous a servi plus tard quand Paolo est vraiment tombé… Photo par Colombia Rafting.

Au début, sur la partie calme du parcours, nous avons mis en pratique les procédures de sécurité et révisé les instructions… et ensuite, on a pu commencer la partie intéressante ! Les rapides s’enchaînent, avec juste le temps de se remettre de nos émotions entre chaque. On se met au fond du bateau, on se fait asperger, on pagaie encore et encore, et on s’amuse comme jamais, surtout par une journée ensoleillée comme on a eu. Une ou deux fois, quand la rivière devient plus calme, il est également possible de sauter à l’eau et de se laisser porter doucement par le courant. La vue des montagnes alentour pendant toute la descente est spectaculaire.

san gil rafting
Les personnes devant reçoivent en général plus d’eau, donc plus de fun, mais il ne faut pas s’imaginer qu’en étant à l’arrière on reste au sec. Photo par Colombia Rafting.

Le service donné par Colombia Rafting était excellent. Tous les guides ont de l’expérience et savent comment faire en sorte que tout le monde s’amuse en sécurité. C’était une expérience excitante et nous n’avons eu peur à aucun moment, même pas quand Paolo est tombé à l’eau et a dû se faire secourir par le kayak. Ça fera partie des bons souvenirs qu’on gardera ! À la fin du parcours, affamés, on était contents de trouver un pique-nique qui nous attendait.

Le Canyoning

En dehors des rivières principales, on trouve également des cours d’eau plus petits autour de San Gil. Ils passent au milieu de rochers ce qui en fait des lieux parfaits pour faire du canyoning. Pendant ce type d’activité, on suit les cours d’eau, ce qui implique pas mal de sauts, parfois avec un peu de hauteur, ainsi que des descentes en rappel en longeant les cascades (ou parfois carrément dedans !)

rappel cascade
Descendre en rappel le long d’une cascade est une expérience à la fois incroyable et rafraichissante. Photo par Chicamocha Hikes.

Avec notre guide de Chicamocha hike, nous sommes allés à la Nariz del Diablo, le nez du diable. C’est un peu loin de San Gil mais ça vaut vraiment le coup. Nous étions les trois seules personnes dans le coin. Après nous être harnachés et avoir bien vérifié les noeuds, nous avons fait une première descente de 40 m. Le premier pas est le plus difficile car il faut se laisser aller complètement en arrière. On avait le coeur qui battait à 100 à l’heure ! Mais c’est tellement chouette ! La deuxième descente est plus petite, “seulement 25 m, mais cette fois la descente se fait directement dans la cascade ! L’eau qui coule directement sur nos têtes rend l’expérience différente et encore plus divertissante. Et pour finir cette super excursion, on fait un saut de trois mètres dans la rivière.

Sur le chemin du retour, nous avons également visité le Hoyo de los pájaros, un énorme trou dans le sol, de plus de 100 mètres de profondeur. Au lever et au coucher du soleil, on peut observer une multitude d’oiseaux entrer ou sortir de leur nids au fond du trou.

hoyo pajaros san gil
Le trou derrière a plus de 100 mètres de profondeurs ! Photo par Chicamocha Hikes.

Parapente et autres activités

Nous n’avons pas eu le temps de le faire, mais San Gil est aussi connu pour le parapente. Les sorties en parapente passent au-dessus du canyon de Chicamocha et permettent de profiter de vues incroyables sur la région. Grâce aux courants d’air, on peut s’envoler à plus de 1000 m !

Il y a encore bien d’autres activités à faire dans cette région. On peut, par exemple, visiter le beau petit village de Barichara, pas très loin de San gil. Il est aussi possible de faire un tour de VTT ou juste de randonner. Quelles que soient tes préférences, San Gil a quelque chose pour toi.

Pour ne louper aucunes de nos aventures, inscris-toi à notre newsletter mensuelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.