Séville : la fin de nos aventures en Andalousie

Après avoir visité Grenade et Cordoue (voir le post précédent), il est temps de passer à la ville suivante! La dernière étape de nos vacances nous emmène dans la capitale de l’Andalousie. Séville… Une ville merveilleuse, très vivante, pleine de gens, de bars et de choses à voir.

La cathédrale et l’Alcazar

Cathédrale Séville
L’intérieur de la cathédrale de Séville : la sacristie, le tombeau de Christophe Colomb et l’autel principal

Premier arret : l’immence cathédrale gothique de la ville, la plus grande du monde. Elle est tellement grande que la sacristie (où le prètre s’habille avant la messe) est aussi grande qu’une église!

À l’intérieur, il y a de nombreuses choses à voir, comme le tombeau de Christophe Colomb, un orgue immense, et beaucoup de tableaux. Mais le vrai chef d’oeuvre, c’est l’autel principal, doté du plus grand rétable du monde, composé de 36 panneaux sculptés représentant des scènes de la Bible.

Cette cathédrale aussi a été construite à l’emplacement d’une ancienne mosquée, bien que ça ne saute pas autant aux yeux que pour la mosquée-cathédrale de Cordoue. Le clocher, appelé Giralda, est en fait l’ancien minaret de la mosquée et on peut marcher jusqu’en haut le long d’une rampe pour profiter d’un point de vue magnifique sur la ville.

 

Alcazar Séville
L’Alcazar de Séville : sa façade, ses jardins et ses salles richement décorées

À quelques pas de la cathédrale se trouve le palais royal de l’Alcazar, et ses jardins. C’est l’un des plus beaux palais de style mudejar, un style créé après la Reconquista par les chrétiens et très fortement influencé par les Maures. Cette influence se ressent à la fois sur la façade, dans les jardins, sur les colonnes et les arches, tous décorés avec des motifs similaires à ceux qu’on avait pu voir dans l’Alhambra, mais glorifiant, cette fois, les rois d’Espagne. Le palais et ses jardins forment un ensemble qui vaut vraiment le détour : Nous avons passé plus de trois heures dedans sans voir le temps passer!

Flâner dans les rues de Séville

Casa de Pilatos
Le patio de la maison de Pilates

Pendant notre balade dans les rues de Séville, nous décidons de nous arrêter à la maison de Pilate pour éviter les grosses chaleurs de l’après-midi. C’est une maison privée mixant les styles Mudejar et de la Renaissance Italienne. Remplie d’azulejos, des carreaux de céramique peints avec des motifs, la maison est impressionnante. Et l’audioguide, inclu dans le prix de la visite, est très informatif (bien que parfois un peu long).

Les Archives Générales des Indes ont été pour nous une agréable surprise. L’entrée est gratuite et suivant l’époque de votre visite, vous pourrez y trouver des expositions temporaires plutôt intéressantes (le programme, en espagnol, en suivant ce lien) Dans notre cas, l’exposition parlait du travail d’ingénierie nécessaire pour la colonisation de l’Amérique. Le bâtiment abrite la plupart des documents originaux de la découverte des Amériques, notamment l’échange de lettres entre Christophe Colomb et la famille royaleespagnole.

Fête et Flamenco!

Plaza España Séville
Plaza de España

Comme vous le savez sûrement, le Flamenco est né dans les rues de Séville, aussi ne pouvait-on pas imaginer terminer notre voyage sans en voir au moins une représentation. On a eu la chance de trouver notre bonheur à Plaza de España. La rapidité avec laquelle les doigts du guitariste bougeaient, la voix incroyable de la chanteuse et la dextérité des danseuses, avec leurs castagnettes et leurs chaussures de claquettes, nous ont laissé bouche bée!

On a eu aussi beaucoup de chance de voir notre séjour coincider avec la fiesta mayor de Triana, un quatier de Séville de l’autre coté de la rivière. La fiesta mayor est une célébration organisée tout les ans à la même période par un quartier ou une ville. On peut la résumer par de la musique live, à boire et à manger, beaucoup de gens et beaucoup de fun toute la nuit!

Et voila que s’achève notre voyage en Andalousie, une autre région fantastique d’Espagne. Nous avons également été à Huelva pour un mariage mais ça ne nous a pas laissé de temps pour explorer les alentours!

Quelques drôles de souvenirs de ce voyage :

  • Le serveur disant que nous avions de la chance car cette année les températures n’avaient pas encore dépassé 40°C. Il faisait “seulement” 38°C et ça nous a paru bien suffisant!
  • Une grève des trains où seulement 3 trains sont annulés, dont le  nôtre évidemment. Toujours penser à regarder les bus, c’est moins chers et des fois ça peut être bien plus rapide!

 

Pour ne pas perdre le fils de nos aventures, abonnez-vous à notre newsletter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.